La mer, la pampa, un lac est un espace de déclinaisons pour la peinture et la pensée, pour le train-train et la gaîté anthropocène.

Puisant ma matière dans un bassin de références diverses – sans hiérarchie de genre ou de pertinence – je souhaite des rapprochements peu probables. Je me tourne alors vers les cadavres exquis surréalistes pour déterminer trois unités de lieux et d’action: décors, figures, animaux et objets y sont combinés par tirage au sort.
Souhaitant un dispositif en tension entre l’ensemble et l’unité, j’attribue une couleur dominante à chaque terrain.


Vues de l’exposition La mer, la pampa, un lac, Ateliers de Bellevaux, Lausanne
©Jean-Marie Michel
︎   Contact   About    2019 – 2018    2017 – 2009

© Léonore Thélin 2019